AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-13%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
20.95 € 23.95 €
Voir le deal

Partagez

Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
02141 Cambridge


    Admin ▬ the leaders ♔

it's summer time already !
02141 Cambridge

Inscription : 14/03/2009
Messages : 3165

Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN Empty
MessageSujet: Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN EmptySam 19 Déc - 19:53


FICHE DE PRÉSENTATION
Let's go
.


Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN Woody-pepper-169af8a
(c) crédit Woody Pepper
MAXWELL WELLINGHTON
22 ans
13 avril 1987, Los Angeles
BÊTA
3ème année, Droit
Moyenne Scolaire: 6/20

JENSEN ACKLES


      _« What I Am »_


    Physique :
    Et si je commençais tout simplement par dire que j’ai un physique de rêve ? Bon d’accord, ça commence plutôt mal je le sens, vous me prenez déjà pour un mec super égoïste et prétentieux. Et bien, rassurez-vous, vous avez déjà compris une très bonne chose sur moi ! Bref, commençons sérieusement. Je ne suis pas très grand ou du moins, j’ai une grandeur plus au moins idéale pour un homme de mon envergure et de mon âge. En effet, je mesure 1 mètre 83 soit 183 centimètres. Je fais beaucoup de sport, un moyen de me détendre dans les durs moments et cela se remarque assez facilement par mon physique musclé. Je ne suis pas gros, loin de là et pourtant, j’adore manger toutes ces cochonneries qu’on trouve un peu partout à présent. Des hamburgers en veux-tu en voilà, des chupa-chups et j’en passe ! On dit souvent que j’ai encore un âge d’enfant du à mes petites envies soudaines de desserts ou de bonbons. J’en suis conscient cependant, je ne m’en prive pas. Il ne m’est jamais venu à l’idée de faire un régime ou quoi que ce soit. Je n’en ai pas vraiment besoin à vrai dire. Faisant beaucoup de sport, les calories ont le temps de disparaître et puis, même si je ne fais pas beaucoup de sport, j’ai cette chance de brûler rapidement les graisses. Mais entre nous, il est impossible de m’imaginer sans faire du sport ou du moins, quelque chose car je suis très énergique. Concernant mon apparence générale, rien à redire de plus. Passons à mon visage. Mes cheveux sont courts et de nature brun clair. J’ai par habitude de mettre du gel afin de créer une légère crête qui est à peine perceptible. Je ne voudrais pas non plus qu’on me surnomme le « poulet »… Mes yeux, parfaitement alignés et ajustés à la forme de mon visage sont noisette ou du moins, la majorité du temps. En effet, il arrive qu’ils changent de couleur. Ils ne virent pas du brun au jaune, non. Cependant, on peut parfois croire que mes yeux sont verts mais ce n’est qu’un effet du au jeu de lumière ou au temps. Mon nez, rien à dire de spécial si ce n’est qu’il est simplement parfait… Quand au rasage, je dirais que je suis légèrement paresseux. Il m’arrive de ne pas raser ma barbe durant quelques jours ce qui créé ce petit duvet de barbe me donnant un look d’ex taulard – look que j’adore en passant même si je n’ai jamais fait de prison jusqu’ici.
    Côté vestimentaire. Loin d’être un mec qui possède les dernières nouveautés sur le marché, côté fringues, je suis plutôt relaxe. Contrairement à certains hommes qui mettent des heures pas possible – presque autant qu’une fille – à choisir quel vêtement il pourrait bien porter, en ce qui me concerne, je ne suis pas comme ça. Un simple jean, parfois troué au niveau de mes genoux et de mes cuisses ainsi qu’un t-shirt me correspond tout à fait. Malgré ces vêtements peu couteux, je ne donne pas cette impression d’être un mec complètement à la ramasse et négligé. Au contraire, je possède une certaine classe inexplicable. Je ne m’avancerai pas trop sur ce sujet là, concernant ce que pense les filles à mon égard, sinon, je risquerais de passer pour le gros lourd qui pense que toutes les filles l’aiment – ce que je suis pourtant bien apte à admettre. Concernant mes pieds, ou plutôt, mes chaussures, là encore, je ne fais pas le pénible. Des baskets ou alors de grosses chaussures telles que des rangers, c’est parfait ! Inutile de me faire enfiler ces chaussures inconfortables que je ne met que tous les tremblements de terre quand je dois assister à des funérailles. En résumé, je suis plutôt simple comme garçon. Je ne suis pas du genre à me prendre la tête pour un rien. La seule chose qui peu vraiment m’énerver sur mon physique, ce sont mes cheveux. Il faut toujours que certaines mèches partent en couille et rien que ça peut me foutre en l’air ma journée ! C’est sans doute la seule chose que vous pouvez me reprocher jusqu’à présent.


    Caractère :
    Vous l’avez sans doute déjà constaté, je ne suis pas du tout prétentieux ! Je déteste ça ! ça va, c’était juste un peu d’humour. D’accord, pour commencer, l’un de mes traits qui ressort sans doute le plus de ma personnalité n’est autre que ma prétention. Et pourtant, je ne le fais pas vraiment exprès. A vrai dire, au début, je faisais plutôt ce genre de remarque à me valoriser pour plaisanter - parce qu’en plus de cela, je suis un vrai clown – puis, au fil du temps, ces plaisanteries ont pris le dessus sur moi et c’est devenu vraiment ce que je suis malgré que je ne pense pas toujours toutes mes paroles. Je sais bien que cette prétention en énerve plus d’un mais qu’en ais-je à faire ? Parce que ce que vous devez aussi savoir sur ma personnalité, c’est que je suis une personne terriblement bornée. En existe-t-il une encore plus bornée que moi ? Je vous pose la question. Il est inutile de me faire changer d’avis. Même si c’est pour me proposer en échange un délicieux sandwich au poulet avec – soi disant – la meilleure mayonnaise qui existe sur terre, je risque d’avoir l’eau à la bouche en imaginant ce sandwich mais je ne changerai pas d’avis pour autant. Je suis assez sûr de moi, ou du moins, c’est ce que j’essai de faire croire car comme tout individu, il m’arrive de douter. Après tout, je suis comme tout le monde et le doute fait partit de tous les êtres humains, je n’en fais pas exception. Malgré tout, il est très difficile à voir lorsque je doute. Je ne suis pas du genre à partager mes émotions, mes pensés ni même mes envies – sauf quand celles-ci se rapportent à une partie de jambes en l’air. Je pense que c’est du au départ de mon père que je me suis forgé cette carapace ou du moins, c’est toujours ce que l’on m’a répété au court de ma vie.
    Malgré tous ces défauts, il reste quand même une qualité à ne pas négliger. Une qualité qui plait à beaucoup de personnes, entre autre mes proches. Je suis quelqu’un de drôle. Je peux raconter toutes sortes de blagues – même si elles ne sont pas forcément toutes drôles – je suis persuadé que j’arriverai à vous décrocher un sourire tôt ou tard. Ce trait de caractère est fort intéressant surtout auprès de la gent féminine. Du genre à sauter sur tout ce qui bouge, je ne me gène pas d’utiliser mon charme qui se caractérise par mon sens de l’humour pour apprivoiser mes proies. La plupart tombe dans le panneau. Il suffit de leur décrocher un sourire pour qu’elles soient conquises. Qu’est-ce qu’elles peuvent être naïves ! Je ne suis jamais tombé amoureux, ou du moins, je ne pense pas encore avoir connu le grand amour, le big love quoi ! J’ai eu quelques histoires mais celles-ci n’ont jamais fait long feu. Ma plus récente histoire est celle avec Aileen. Je pensais que celle-ci m’amènerait plus loin mais apparemment ce ne fut pas le cas, pourtant, j’ai l’impression d’éprouver encore des sentiments envers celle-ci mais aller le lui dire ? Vous êtes malades ! Vous pensez bien que j’ai ma fierté à protéger par-dessus tout. Je ne suis pas le genre de garçon romantique même si je pourrais l’être avec n’importe quelle fille cependant, je ne cherche pas à être l’un de ces mecs ennuyants qui fait craquer toutes les filles en quête de romantisme. Je suis assez impulsif et direct, je fais ce que je veux, quand je veux. C’est une méthode de vie très simple qui comporte ses avantages comme ses inconvénients j’en suis conscient mais j’ai toujours appris à vivre ainsi et jusqu’à présent, cela m’a plutôt bien réussi alors pourquoi changer aujourd’hui ?
    Fidèle… je ne sais pas vraiment ce que je pourrais répondre face à ça. Fidèle à mes amis, je le suis c’est sûr et certains ! Fidèle à mes copines, hum mouais, pas toujours. Il m’est arrivé de tromper mes copines sans que je le veuille mais bon, c’est pas très important puisque de toute façon c’était des connes ! C’est bien pour cette raison que je suis allé voir ailleurs d’ailleurs. Fidèle envers ma famille, là, c’est sûr que non. Je l’ai pourtant toujours été, ou du moins, seulement avec mon frère jumeau. Ma demi sœur ne porte pas un grand intérêt à mes yeux donc autant dire que je m’en fou un peu d’elle mais mon frère jumeau est la seule personne avec qui je me suis toujours entendu et là, je le remercie en couchant avec sa copine actuelle. Je sais, je suis un salaud !


    Pourquoi cette confrérie :
    Je dirais que c’est assez évident. Tout au long de ma vie, j’ai porté une grande importance au sport. Pas vraiment un sport en particulier. Je faisais de tout, du tennis, du baseball, du foot, du basket, de la natation, de la boxe, enfin bref, j’ai déjà touché à tous les sports soit dit en passant. Mais, depuis l’âge de mes 12 ans, je me suis complètement focalisé sur un seul sport. Le football américain. Je n’ai pas eu cette chance innée de partager de véritables moments comme le font tout père et fils puisque le mien n’était pas là, cependant, c’est avec mon groupe d’amis que j’en ai profité au maximum. Tous les vendredi soir, j’invitais ma bande d’amis et c’est dans mon salon, celui qui possédait un home cinéma hors du commun et c’est dans cette même pièce que nous regardions les matchs de football. Depuis, j’en pratique régulièrement et au lycée j’ai été nommé capitaine. Malgré des débuts un peu difficile à Harvard puisque l’on me prenait pour un nul, ils ont vite été trompé et surpris. Et puis, je suis aussi le parfait play boy. Autant dire que cette confrérie me va comme un gant. Je ne l’ai pas vraiment choisi, c’est plutôt elle qui s’est portée à moi.

    Signe(s) Particulier(s) : facultatif
    Un tatouage sur le torse représentant un soleil


      _« All About Me »_


    Famille :
    La famille. Mouais, je n’ai pas grand-chose à dire face à ce sujet là. D’ailleurs, pour moi, ça a toujours été un sujet sensible, je dois bien l’avouer. Je suis né dans une famille un peu spéciale. Mes parents étaient tout les deux très jeunes. En effet, ma mère n’avait que 19 ans et mon père devait sans doute approcher de la vingtaine. Je ne suis pas venu seul au monde, non, j’ai été précédé par un autre garçon, Austin, mon frère jumeau. Je me suis toujours très bien entendu avec lui et c’est une chance. D’accord, il nous arrive de nous chamailler, de nous lancer des vannes, de nous frapper mais en toute complicité. Nous connaissons nos limites plus que personne et nous connaissons par cœur. Je partage tout avec lui, aussi bien sa copine. Mais ça, il ne le sait pas, évidement ! Je m’en veux beaucoup mais c’est plus fort que moi. Le pire dans tout ça c’est que je ne sais pas du tout comment le lui annoncer… Concernant mon père, je n’ai absolument rien à ajouter à son sujet. Ce dernier s’est barré quelques jours après notre naissance. N’ayant pas envie de passer son temps dans la merde et dans les couches, ce dernier a préféré fuir ses responsabilités et je dois dire que je lui voue une grande haine. Ensuite, il y a ma mère, une femme qui n’a malheureusement pas été assez absente à mon goût. Et puis, pour terminé, j’ai une demi sœur. Kaelyn, voila son prénom. Je ne la connais pas beaucoup et cela ne me change rien. C’est la fille qu’à eu mon père après nous avoir abandonné. Autant dire qu’elle, elle a eu la chance d’avoir un père. Enfin, c’est peut être mieux ainsi !

    Relations Amoureuses & amicales :
    Pour commencer, il y a Aileen. C’est une fille superbe c’est le moins que l’on puisse dire. A mon arrivée à Harvard, j’ai tout de suite été conquis. Nous avons commencé à nous fréquenter il y a presque un an à présent. Je ne voyais pas grand-chose de sérieux dans notre relation. Nous sommes beaucoup trop semblables elle et moi. Et puis, j’ai finis par tomber amoureux. Ou du moins, c’est ce que j’ai cru. Notre relation fut très bouleversée. Entre autre par des tromperies, des disputes. Je voulais rompre avec elle afin de nous préserver puis, elle m’a appris qu’elle était enceinte de moi. Je l’ai cru, grave erreur puisque ce n’était qu’un piège pour m’attirer dans ses filets. Lorsque je l’ai compris, je me suis mis dans une rage pas possible que je regrette un peu aujourd’hui et nous avons très mal fini notre conversation. Depuis, nous nous sommes plus adressés la parole…
    Ensuite, il y a Dolce. C’est la petite amie de mon frère jumeau. Cette fille, je l’ai toujours aimé. J’ai toujours confié à mon frère qu’il avait de la chance d’avoir trouver Dolce car c’est une fille formidable et je ne croyais pas si bien dire. Après la rupture brutale que j’ai subis avec Aileen, Dolce fut la pour me soutenir, j’en avais bien besoin. Malheureusement, elle n’aurait peut être pas du. Je savais que j’éprouvais des sentiments pour cette fille mais ils étaient minimes. Et puis, je savais qu’elle aimait Austin. Cependant, un soir, je l’ai embrassé et puis, nous avons couché ensemble. La pire erreur que nous pouvions faire. Au-delà de ça, je crois que nous avons apprécié ce moment et c’est pourquoi nous le renouvelons régulièrement.


    Histoire :
    Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN Banndja-15bcbe7

    J’étais en cours de… je ne sais même plus ! Je pense que j’étais en cours de français mais je m’en fichais pas mal. J’étais au fond de la classe comme à mon humble habitude et je rêvassais. Je pensais à ce que je pourrais bien faire de mon week-end. Est-ce que j’allais faire un truc avec Austin ? Est-ce que, au contraire, j’allais organiser une petite soirée jeux vidéo dans ma chambre ? J’en avais pas la moindre idée. Mes pensées étaient complètement ailleurs comme à leurs habitudes. C’était sans doute ce désintérêt qui expliquait une moyenne aussi catastrophique. Je travaillais pourtant lors de mes devoirs, ou du moins, j’essayais. Je remerciais Austin de m’aider, sans lui, je serais probablement pas en 3ème années. Je n’aurais sans doute même pas passé la 1ère. Cependant, j’avais ce gros avantage qui me donnait pas mal de bon point à être un bon sportif. Alors que mes pensés vagabondaient dans l’air, j’entendis soudain quelqu’un prononcer mon prénom. Vu la ton qu’il utilisait, ce n’était sans doute pas la première fois que cette personne devait essayer de me faire revenir sur terre.

    Le professeur : « Monsieur Wellinghton, vous feriez bien de suivre les cours, vous n’êtes pas le plus brillant de la classe ! »

    En effet, j’étais loin de l’être. Les études avaient toujours été pour moi quelque chose de difficile. Je n’avais aucun mal à pratiquer du sport, une activité qui demande pourtant beaucoup d’effort mais les révisions, les devoirs, devoir réfléchir à toute sorte de choses comme des calculs bien trop compliqués, ça n’avait jamais été mon fort malheureusement. J’essayais pourtant de faire des efforts mais c’était peine perdue et je m’en rendais bien compte c’était d’ailleurs ce qui me rendait tellement vite défaitiste. Les études étaient la seule chose qui arrivait à m’arrêter. Je suis pourtant quelqu’un de borné n’est-ce pas ? Dans ce cas, je devrais simplement me fixer cet objectif de remonter ma moyenne de deux voire trois points ! Parce que vous pensez que je ne le fais pas ? Et bien oui, je le fais mais que voulez-vous, j’ai beau être borné, il y a des choses qui font partis des exceptions.

    Le professeur : « Maxwell, puisque le cours à l’air de vous ennuyer tellement, levez-vous et mettez-vous devant la classe ! »

    Je le regardai sans bouger. Pourquoi voulait-il que je me lève et me mette debout au milieu de la classe ? Je connaissais ce professeur, il était tout simplement du genre un peu extravagant. Il avait toujours de drôles d’idées. Ce n’était pas mon professeur habitude, d’habitude j’avais une super bombe d’un mètre soixante-cinq à la poitrine généreuse. Le cours ne me passionnait pas, cependant, je faisais au moins semblant de suivre pas comme c’était le cas en ce moment-même avec ce professeur sûrement incompétent puisque toute la classe semblait s’endormir sur son pupitre. Je ne comprenais pas pourquoi il m’avait remarqué moi, alors que mon voisin bavait depuis près de 10 minutes sur sa main droite et poussait de petits ronflements.

    Le professeur : « Ne soyez pas timide, venez ! »

    Comme si j’étais du genre à être timide ! Je soupirai puis, je me levai en montrant mon mécontentement et c’est à ce moment que les têtes des élèves présents dans la classe se tournèrent vers moi. Je n’avais pas pour habitude de participer en classe car je n’aimais pas ça. La seule chose que j’aimais, c’était de mettre un peu d’ambiance histoire de moins s’ennuyer. Je savais que cette attitude déplaisait fortement à mes profs voire à certains élèves, sans doute les plus intellos mais je n’en avais qu’à faire. Les cours devenaient soudain bien plus intéressants quand tout le monde s’y mettait. Je m’avançai tranquillement vers le professeur tout en le fixant et en me demandant ce qu’il allait bien vouloir me demander. J’étais certains qu’il allait me poser toutes sortes de questions que je n’allais pouvoir répondre faute de connaissances ou de suivie en cours.

    Le professeur : « Nous sommes en train de voir les biographies. Un sujet fort intéressant Monsieur Wellinghton. Vous devriez montrer plus d’intérêts. Vous êtes un peu une légende à Harvard, tout le monde vous connait, vos exploits en tant que footballeur, je pense que vous pourriez peut être plus tard retrouvé votre biographie quelque part. A présent, je vous demande vous présenter. Je sais, ne me regardez pas comme ça. Ça peut paraître débile mais, c’est un exercice. Faites comme si vous racontiez votre vie, c’est simple. »

    Simple pour qui hein ? Je ne voyais vraiment pas ce que je pouvais dire. Je restai planté devant la classe durant quelques secondes à réfléchir par où commencer. Cette situation était vraiment des plus déplaisantes. Moi qui n’a jamais aimé parlé de moi, là, j’étais forcé de déballer ma vie à toutes les personnes présentes dans cette classe. Je soupirai un bon coup avant de commencer.

    Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN Jacklesbann-15bccc9


    Maxwell : « Alors hum… je m’appelle Maxwell Wellinghton, j’ai 22 ans, je suis né à Los Angeles et je suis célibataire si jamais ça intéresse » fis-je en rigolant

    Je savais ce que je professeur attendait de moi. Il voulait sans doute que je lui raconte tout, dès le début, quelque chose de ce genre là : Je suis né le 13 avril 1987 dans une clinique privée de Los Angeles. Ma mère était enceinte de 9 mois et n’avait pourtant que 19 ans. Elle savait qu’elle n’attendait pas qu’un seul enfant mais deux. Des jumeaux ou des jumelles. En effet, elle avait préféré ne pas connaître le sexe de ses enfants, elle préférait avoir la surprise lors de l’accouchement. Ma mère fut partie des femmes qui doivent attendre une éternité avant que le ou les bébés ne se décident à sortir. Mon frère et moi avions mis 14 heures avant de nous décidé à vraiment sortir de la poche étroite dans laquelle nous étions. Ça n’était pas facile à deux, c’est le moins que l’on puisse dire. J’arrivai en premier et mon frère me suivi de quelques minutes à peine. Mes parents étaient les plus heureux du monde à cet instant. Ils décidèrent de nous appeler Maxwell pour moi et Austin pour mon frère jumeau, frère plus petit de quelques minutes je le rappelle. Aucune complications n’avaient été de partie ce jour là. Austin et moi étions saint et sauf tout comme notre chère mère. Je ne restai pas longtemps à l’hôpital. Quelques jours plus tard, nous rejoignions notre immense villa à Los Angeles. Mon père, qui s’était fait absent depuis notre naissance décida pour finir de complètement partir. En effet, ce dernier n’était pas prêt à admettre qu’il était père de deux enfants à même pas 20 ans. Enfin, ce qui devait le plus lui faire chier, c’était de changer les couches et de ne pas pouvoir dormir tranquillement comme il l’aurait souhaité. Je n’ai aucun souvenir de mon père si ce n’est une photo vieillie avec les années et qui a finit dans le feu de la cheminée. J’ai bel et bien croisé mon père quelques années plus tard quand il essayait de renouer contact avec moi mais ce fut peine perdue. Je le haïssais bien trop pour vouloir le pardonner de quoi que ce soit.

    Quand à ma mère, c’est donc elle qui nous a élevé, seule. Je dois dire qu’elle n’a pas du tout été le genre de mère parfaitement dont tout le monde rêve. Au contraire, elle passait son temps à travailler. C’était une styliste très réputée à New York et comme nous vivions à Los Angeles, elle passait son temps à jongler entre New York et Los Angeles. De plus, quand elle était enfin à la maison après avoir passé son week-end à NY, elle ne pensait qu’à dépenser les sommes impressionnantes d’argent qu’elle avait gagné. Ma mère a toujours cru qu’elle pouvait acheter tout le monde avec l’argent mais en ce qui me concerne, ce ne fus pas mon cas. Je n’ai jamais été très proche de ma mère, la seule personne avec qui je me suis toujours très bien entendu n’a toujours été qu’Austin.

    Je voyais bien que le professeur me regardait avec insistance, comme s’il voulait que je rajoute de nouveaux éléments cependant, je ne voyais pas du tout quoi ajouter. Je n’avais rien à dire ou plutôt, je ne voulais rien dire. De toute façon, tout le monde me connaissait alors à quoi bon continuer ? Je restai silencieux, encore, le temps de le voir commencer à s’énerver c’est pourquoi je roulai les yeux et repris.

    Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN Acklesbann-15bcd71


    Maxwell : « J’ai fait toute ma scolarité à Los Angeles et puis, j’ai décidé d’intégrer l’université d’Harvard pour le sport, le football américain entre autre. »

    Le sport avait toujours fait partie intégrante de moi, de ma vie. Je n’avais pas eu la chance de partager cette passion avec mon père puisque ce dernier s’était barré alors que je n’avais même pas une année. Cependant, j’avais un frère de mon âge et lui aussi s’intéressait beaucoup au sport. Son truc, c’était plus le basket et moi, le football. Je dois bien avouer qu’en basket, je suis complètement nul. Ma mère n’a jamais voulu accepter que je fasse du football, trouvant que c’est un sport de brute, elle ne voulait pas que je me blesse ou autre. Cependant, il ne me fallu pas grand-chose pour intégrer l’équipe de mon lycée. En effet, j’imitai sa signature et le tour était joué. Je n’eus pas trop de mal ensuite à lui faire accepter ce qui s’était passé parce qu’en fait, je lui mentais. Je lui disais que j’avais monté un petit groupe de rock avec mes amis et que nous allions nous entrainer pour un concours en fin d’année. Toutefois, il ne lui fallu pas très longtemps avant de me demander avec quoi je jouais puisque je n’avais qu’une guitare et que celle-ci trainait dans un coin de ma chambre depuis bien des années. Malgré tout, elle me laissa continuer ce sport même si elle n’a jamais été pour. De toute façon, je ne voyais pas très bien ce que cela pouvait lui changer, elle n’était jamais là.
    Durant cette période, je connu les filles. Ces magnifiques créatures qui m’excitaient. J’eus ma première relation sexuelle très jeune et depuis, je ne m’arrêtai plus. J’étais un genre de garçon qui plaisait aux filles et je le suis toujours d’ailleurs. Cependant, je n’ai jamais vraiment eu de vraie petite amie. Bien trop fier, je ne me suis jamais vu tombé amoureux jusqu’au jour ou je rencontrai Aileen. C’était à mon entrée à Harvard. J’avais postulé en pensant ne pas être pris et pourtant, grâce à mon talent sportif, je n’eus aucun mal à intégrer cette université si prestigieuse. Tout le monde me voyait déjà comme le grand fêtard coureur de jupons. Et puis, quand je fis la rencontre d’Aileen, je changeai. En effet, cette fille m’attirait beaucoup. Cependant, notre relation était loin d’être magique. Nous nous étions trompés à de nombreuses reprises. Nous nous disputions tout le temps et c’est ce qui me poussa à vouloir rompre avec elle. Cependant, elle m’annonça qu’elle était enceinte de moi. Je n’arrivais pas à y croire. En l’espace d’une seconde, je vu mon monde s’effondrer. Comme si j’étais prêt à avoir un gosse ! Je savais déjà à peine m’occuper de moi alors autant dire que d’un gosse, c’était mission impossible !
    Toutefois, ce n’était qu’un mensonge pour essayer de me garder et je m’en rendis bien vite compte. La rupture fut brutale c’est le moins que l’on puisse dire. Et puis, il y avait Dolce. La petite amie de mon frère Austin. Je savais bien que ces deux là vivaient le parfait amour et j’étais d’ailleurs très content pour eux cependant, il se produisit un événement qui n’aurait jamais du se passer. En effet, un soir, alors que Dolce était chez moi, je l’embrassai. Je ne pensais plus à ce que je faisais. Et ensuite, nous avons couché ensemble, deuxième grosse erreur. Toutefois, ce qui est étrange, c’est que j’ai toujours eu envie de Dolce. En effet, cette fille m’a toujours attirée. Mais bon, comme elle était en couple avec Austin, je me voyais mal me mettre entre eux. Sauf que là, tout est devenu différent. Nous couchons souvent ensemble depuis. Même si j’aimerais tout arrêter, cela m’est impossible. Le dire à Austin ? C’est plus facile à dire qu’à faire n’est-ce pas…

    J’avais terminé de me présenter ou du moins, ce que j’avais à dire et c’est à ce moment là que la sonnerie se mit à retentir dans tout le bâtiment. Tous les élèves se levèrent et se ruèrent à l’extérieur. Je restai plantai devant la classe à les regarder courir et crier. Je me tournai vers le professeur et lui lançai un sourire de satisfaction. Je me pressai vers mon pupitre et ramassai mon sac déjà prêt puisque je ne l’avais pas déballé en arrivant en cours. Le professeur semblait mécontent mais cela m’était bien égal. Je le saluai d’un revers de la main et d’un sourire méprisant avant de sortir et de me diriger vers la cafétéria. Mon ventre criait famine. J’étais persuadé qu’un monde pas passible allait s’y rendre et après avoir traverser les différents couloirs, je fus surpris de constater qu’en fait, il n’y avait pas grand monde. Il y avait là, Aileen, Dolce, Austin et Kaelyn, ma demi-sœur avec qui je ne me suis jamais vraiment entendu. Je ne pris pas le peine de saluer Aileen et j’allai m’installer à la table d’Austin jusqu’à la reprise des cours…



      _« It Is Really Me »_


    Prénom ou pseudo : Monsieur Gonflette Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN 38672
    Âge : Euh... entre 15 et 17 !
    Où avez-vous connu 02141 Cambridge? : Un deux trois petit poisson rouge !
    Comment le trouvez-vous? : A la hauteur de mes espérances ! Bravo à l'équipe ! Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN 483365
    Code du règlement : Héhé, c'est l'avantage d'être admin, pas besoin de code! :ange2:
    Niveau de RP :
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas

Maxwell Wellinghton » A perfect ADMIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
02141 Cambridge™ :: AU REVOIR :: Présentations :: Fiches supprimées-