AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Antivol en U pour vélo avec câble [Vente Flasch]
13.05 € 19.56 €
Voir le deal

Partagez

Lucy-Ann Everleigh Hampton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyLun 5 Déc - 2:07

Lucy-Ann (Everleigh) Hampton
« Un de perdu, un de tout seul »


What about me ?
Lucy-Ann Everleigh Hampton Sophia30 Lucy-Ann Everleigh Hampton Sophia36 Lucy-Ann Everleigh Hampton Sophia153
© BPA
Lucy-Ann est née le 27 février 1983 à New York. Lucy vient d'un milieu aisé, sa mère étant styliste et son père pdg d'une grande boite de textile. Aujourd'hui, Lucy-Ann est âgée de 28 ans, elle est à Cambridge pour travailler et fait parti de la confrérie Omega.

CARACTÈRE
« il vaut mieux être moins et être ce qu'on est »


♣ Fidèle ♣ franche ♣ fêtarde ♣ sérieuse dans ses études ♣ généreuse ♣ optimiste ♣ extravertie ♣ têtue ♣ impulsive ♣ maladroite ♣ gaffeuse ♣ garce ♣ rebelle ♣ hypocondriaque ♣ hypermnésique ♣ sociable ♣ attentionnée ♣ attentive ♣ maniaque ♣ bipolaire ♣

•• En amour comme en amitié je suis quelqu'un de très fidèle. Pas question pour moi de trahir les personnes que j'apprécie et encore moins de leur planter un couteau dans le dos. J'ai pour habitude d'être très franche, tellement franche que parfois je peux blesser mes amis sans même le vouloir ou même m'en rendre compte sur le moment. Évidemment, après coup, je m'excuse toujours pour mes gestes maladroits ou mes mots en trop. Généreuse, je donne aux autres sans compter et surtout sans rien attendre en retour. Je suis quelqu'un qui aime la vie et surtout qui sait profiter de chaque jour qui s'offre à moi, la vie étant parfois si courte. La vie, je ne la vois que de manière positive. Le négatif n'a pas sa place chez moi. Peut-être parce que j'ai eu une tante dépressive qui voyait tout en noir, qui sait ? En ce qui concerne le monde des études, je suis quelqu'un de plutôt sérieuse et même si j'adore faire la fête, je ne néglige pas mes cours pour autant. Je ne suis pas une personne coincée, on peut même dire que je suis tout le contraire de cela. Je suis quelqu'un d'extravertie, qui n'a pas peur du ridicule et qui passe mon temps à faire la folle pour attirer l'attention des autres sur moi. Maladroite, impulsive et gaffeuse, je me retrouve souvent dans des situations compliquées, mais heureusement je m'en sors souvent sans trop de mal, grâce à mon charme naturel. On dit souvent de moi que je suis têtue, je sais bien que c'est vrai, je ne le renierai pas. Quand j'ai décidé quelque chose, c'est comme ça et pas autrement. Sachez qu'il est très difficile de me faire changer d'avis, mais vous pouvez toujours essayer. Attentionnée, sociable et attentive, je le suis avec mes amis, mais aussi avec ma famille ou avec les gens que je ne connais pas. Quand on ne me connait pas, on peut penser que je suis une jeune femme très calme et qui peut parfois se laisser marcher sur les pieds, pourtant c'est loin d'être le cas. Je peux être une vraie garce quand on me cherche. De plus, je ne supporte pas l'autorité. Je suis quelqu'un de rebelle et je ne suis jamais la dernière à imposer mon refus quand quelque chose ne me convient pas. Ce que vous ne pouvez pas savoir sur moi en un seul regard c'est que je suis bipolaire. Une minute je peux être la plus heureuse et joyeuse des femmes et la minute d'après être totalement en colère ou même un peu triste pour on ne sait quelles raisons. Maniaque, je ne supporte pas la poussière et le désordre, que ce soit dans ma vie ou alors du côté matériel. Hypocondriaque, je ne supporte pas les hôpitaux et les piqûres et pourtant je pense souvent avoir toutes les pires maladies du monde. Quand j'ai une angine, je pense de suite à un cancer, c'est pour dire. Dernière chose qu'il y a à savoir sur moi c'est que je suis hypermnésique. Je me souviens de tout et ce dans les moindres détails, que j'ai bu ou pas auparavant.


PHYSIQUE
« il fut un temps où le physique ne comptait pas »


Physiquement, je suis, sans vouloir me vanter, une jeune femme belle et sexy. Très féminine, j'aime me mettre en valeur que ce soit pour plaire ou non à quelqu'un. En général je le fais plus pour me plaire à moi-même, mais bon. Mes cheveux sont longs et de couleurs bruns. Parfois je les attache, parfois non, il m'arrive aussi de les faire boucler légèrement, surtout lorsque je dois me rendre à des soirées. J'ai les yeux de couleur marrons verts, mais on voit surtout le vert quand je suis face à la lumière. Il m'arrive parfois de porter des lentilles de couleur, mais très peu souvent. Ma peau est plutôt claire, sans pour autant être livide tout de même. Mes lèvres sont fines et j'utilise souvent un rouge à lèvre de couleur pêche pour les mettre en valeur. Mesurant un mètre soixante neuf pour cinquante kilos, je peux porter toutes les fringues que j'aime sans avoir à me priver. J'ai aussi un tatouage sur le haut de la cuisse droite et un petit grain de beauté sur la joue droite. Ma tenue préférée ? Une robe rouge s'arrêtant au dessus de mes genoux. Concernant les chaussures, ma préférence va aux chaussure à talons. Je trouve cela plus féminin qu'une paire de basket, mais bon après tout chacun ses soins. Sinon, quand je travaille je privilégie les jeans ou les jupes, en fait c'est surtout selon mon humeur. Toujours maquillée, dans mon sac à main j'ai toujours ma trousse à maquillage et il m'arrive d'ailleurs, parfois, que pendant le travail, je m'enferme dans mon bureau et je me refasse ma manucure. Je peux ainsi me lever avec les ongles de couleur rouge et aller me coucher avec des ongles portant une teinte noire. Pour ma peau, je mets souvent du fond de teint pour foncer un peu celle-ci, mais pas trop tout de même. J'aime bien le maquillage, mais je ne vais pas aller jusqu'à me transformer en pot de peinture pour attirer le regard des hommes quand même.


HISTOIRE
« on a tous quelque chose à raconter qui intéresse les autres »


CHAPITRE I ▬ Il y a un commencement à tout.
Je pourrais très bien vous raconter comment était le jour de ma naissance puis comment ont été mon enfance et mon adolescence, mais avant cela j'aimerai d'abord vous faire part du commencement. Le commencement de tout. D'abord il y a eu mes grands parents maternels qui ont vécu toute leur vie en Amérique. Et puis il y a mes grands parents paternels qui eux sont venus vivre en Amérique après que la mère de ma grand-mère maternelle soit tombée gravement malade. Ceux-ci se rencontrés lors d'un gala de charité organisé par le maire de la ville. Par la suite, ils sont devenus amis tout les quatre et c'est comme ça que mes parents se sont rencontrés et on grandit ensemble. Durant une grande partie de leur enfance, ils se sont détestés avant de se rapprocher quand le grand père de mon père fut à son tour tombé gravement malade. C'est à l'adolescence que tout à changé entre eux. Se rendant jaloux d'une manière ou d'une autre, mon père a enfin trouvé le courage, grâce à sa meilleure amie, d'inviter ma mère à leur bal de promo. Malheureusement, il a tellement trainé à se décider de lui dire, que ma mère s'y est rendu avec un autre jeune homme, qui plus est le pire ennemi de mon père, sans même savoir que ce dernier et lui ne se supportaient pas du tout. Ce n'est qu'à la fin de la soirée, alors même que l'ennemi juré de papa allait emmener maman chez lui pour finir la soirée comme il se devait, maman ayant toutefois un peu trop bu, que papa s'interposa alors entre eux et après une grande engueulade qui eut lieu entre eux, se terminant ensuite par une grande bagarre, papa eut finalement gain de cause et c'est lui qui ramena maman chez elle, en fin de soirée. Le lendemain, maman a comprit qu'elle était amoureuse de papa et que celui-ci tenait aussi à elle et c'est pourquoi ils se sont enfin mit en couple tout les deux.

CHAPITRE II ▬ Un mariage + Une naissance.
C'est trois ans après le début de leur relation que papa et maman ont décidé d'emménager ensemble et de se marier tout les deux. Pour la forme, papa à tout mit en œuvre pour demander la main de maman à ses parents. Évidemment, mes grands parents maternels n'ont pas refusé cette demande et c'est ainsi qu'un an plus tard, papa et maman s'unirent devant toute la famille, rendant ainsi mes grands parents heureux. Mais ce bonheur ce n'était rien comparé à celui qu'ils avaient ressenti quand deux ans plus tard, maman a mit mon frère ainé, Sean, au monde. Il était le premier enfant de la famille Hampton et a longtemps été très gâté par mes parents et mes quatre grands parents. Tout ce qu'il voulait, il l'obtenait. C'est d'ailleurs comme ça qu'il a obtenu son premier chat à l'âge de quatre ans. Un petit chaton tout mignon, noir et blanc, qu'il avait prénommé Félix. Vous savez, comme le chat de la pub. Mon frère était très heureux et il l'a été encore plus quand quelques mois après avoir eu son chaton, maman et papa lui ont annoncé qu'il allait avoir soit un petit frère, soit une petite sœur. Évidemment, étant un garçon, il désirait plus que tout avoir un petit frère. Enfin ça c'était jusqu'à ce que maman lui dise qu'une petite sœur, quant à elle, ne lui piquerait pas ses jouets. Alors, à partir de ce jour là, Sean n'a pas cessé de crier haut et fort qu'il voulait une petite sœur et quand maman et papa lui ont dit qu'il allait avoir cette petite sœur tant attendu, dans les mois à venir, mon frère ainé était totalement ravi d'apprendre cette bonne nouvelle. Il aurait une petite sœur, de cinq ans sa cadette, qui se prénommerait... A vrai dire il n'en savait encore rien puisque maman et papa avaient décidé de ne pas dévoiler mon prénom avant que je ne vois le jour, tout comme il l'avait fait avec lui puisque son prénom avait été dit à tout le monde seulement après la naissance de celui-ci.

CHAPITRE III ▬ Mon entrée dans ce monde de dingue.
Le 27 février 1983 à trois heures du matin, j'ai décidé de pointer le bout de mon nez. Après des jours et des jours d'attente, Sean a enfin eu la petite sœur qu'il rêvait d'avoir et c'est aussi ce jour là que tout le monde a su comment je m'appelais. Mes parents avaient décidé de me prénommer Lucy-Ann. J'aime bien ce prénom, je trouve qu'ils ont fait un bon choix en me prénommant ainsi. A l'âge de trois ans, papa ayant eu l'idée d'ouvrir une autre entreprise comme la sienne dans un autre coin de l’Amérique, mes parents, mon frère et moi, avons quitté New York, pour aller vivre à Boston. Evidemment mes grands parents maternels et paternels n'ont pas accepté ce choix et jamais ils n'ont pardonné à mon père d'avoir quitté New York. Dès lors, je n'ai plus jamais eu de contact avec mes grands parents et surtout je n'ai jamais cherché à en avoir. Bref, revenons-en à quand j'étais enfant. Petite fille, j'étais très coquette et j'ai toujours aimé prendre soin de moi. D'ailleurs cela ne m'est pas passé après toutes ces années. Toujours souriante, je n'ai jamais eu de mal à me faire des amis et encore moins des petits amoureux. Quand je rencontrais un problème avec les plus grands de l'école, je savais que je pouvais compter sur mon frère pour me venir en aide. Très protecteur avec moi, il avait toujours un œil sur moi, sans même que je m'en rende compte. Comme papa et maman travaillaient beaucoup, pour pouvoir nous élever correctement, c'est Sean qui venait me chercher à l'école et me faisait faire mes devoirs en attendant que les parents rentrent à la maison. Une fois ceux-ci à la maison, mon frère ainé vaquait à ses propres occupations pendant que maman revoyait les devoirs avec moi. Papa lui, était enfermé dans son bureau, comme toujours, pour continuer son travail qu'il n'avait pas terminé au boulot. Son métier ? Il était PDG de plusieurs grandes entreprises de textile. Ma mère quant à elle était une grande styliste mais même si j'adorais les vêtements qu'elle me faisait ou qu'elle faisait pour son boulot, jamais je n'ai pensé à prendre la relève un jour.

CHAPITRE IV ▬ De l'enfance à l'adolescence.
Durant les vacances d'été de ma huitième année, mes parents m'avaient envoyé en colonie de vacances. Ce fut la première année que je passais autant de temps aussi loin de mon frère ainé et autant dire qu'au départ j'ai eu beaucoup de mal à accepter et à comprendre la situation, mais avec le temps je m'y suis faite et j'ai même appris à me défendre toute seule. Tant et si bien que lorsque je suis revenue chez mes parents à la fin des vacances, j'ai eu le besoin de faire comprendre à mon frère ainé qu'il était bien gentil, mais que maintenant que je savais me défendre, malgré mon jeune âge, j'aimerai bien qu'il me fiche la paix. Évidemment il ne m'a pas prise au sérieux et il m'a rit au nez dans un premier temps mais quand je l'ai envoyé balader, trois ans plus tard, à l'âge de onze ans, il en avait alors seize, parce qu'il s'était interposé entre une amie et moi, il a clairement comprit que je n'avais plus besoin de lui pour me défendre comme il le faisait autrefois. C'est ce jour là que nos chemins ont commencé à se séparer petit à petit et de plus en plus, jusqu'à ce que j'entre dans la période fatidique qu'était l'adolescence. Enfin avant d'en arriver là, il a bien fallu qu'avant je vive mon enfance comme tous les enfants de mon âge non ? C'est pourquoi en parallèle de l'école, j'avais supplié maman de m'inscrire à la danse et au théâtre. Après tout nous avions les moyens et en plus de cela, mes copines y allait déjà alors pourquoi pas moi ? Évidemment je n'eus pas à supplier mes parents longtemps pour obtenir ce que je désirai tant, puisque tout comme avec mon frère, mes parents me cédaient tout. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai eu pour mon anniversaire ce que je rêvais d'avoir depuis des années : un poney. J'adorai ces animaux ainsi que les chats mais comme mon frère avait déjà un chat, j'avais envie de demander quelque chose de plus original pour mon anniversaire. D'ailleurs c'était toujours comme ça, depuis que j'étais en âge de demander quelque chose à mes parents, j'essayais toujours de demander quelque chose de plus original que ce que mon frère demandait. Peut-être, sans même m'en rendre compte, par jalousie. Dieu seul le sait !

CHAPITRE V ▬ L'adolescence et ses petits tracas.
Qui a dit que l'adolescence était tous les jours facile à vivre ? Sûrement un adulte. Il n'y avait qu'un adulte pour penser cela de toutes manières. Si jusqu'à l'âge de treize ans tout allait plutôt bien dans ma vie, cela s'est un peu gâté par la suite. Non pas que je suis devenue malheureuse ou même le souffre douleur de mon école, non bien au contraire même. Au collège je faisais parti des filles les plus populaires et enviées. Pas seulement pour mon physique, mais aussi parce que ma mère était LA grande styliste du moment et mon frère, alors âgé de dix neuf ans, avait lui intégré une des plus grandes écoles de cinéma au monde, à l'autre bout du pays. Alors évidemment il était difficile pour moi de savoir si les filles de mon âge trainaient avec moi pour ce que j'étais ou bien alors s'il elle le faisait juste par intérêt. Juste pour mon argent et pour attirer le regard des photographes et des hommes sur elles. Pour autant, je n'étais pas idiote, ni même naïve pour autant. J'ai très vite repéré les personnes avec qui je pouvais trainer ou non et surtout auxquelles je pouvais me confier. Parmi les personnes à qui je pouvais tout confier, mon amie d'enfance prénommée Daytona. Elle et moi nous étions inséparables et s'il y a bien une seule personne en dehors de ma famille, qui connaissait tout de ma vie c'était elle évidemment. Étant très populaire dans mon école, j'avais bien entendu des ennemies. Des filles qui pensaient, sans même me connaître, que j'étais une fille superficielle, qui ne pensait qu'à mon apparence et à moi-même et non pas aux autres. Pourtant ces filles là elles se trompaient sur toutes les lignes parce que je n'étais pas du tout le genre de jeune femme riche, snob et égocentrique. J'étais tout le contraire. Papa et maman m'avaient élevé avec des valeurs auxquelles je tenais énormément. Mais malgré cela, même si je n'étais pas quelqu'un de méchante, quand on me cherchait, on en payait forcément les conséquences par la suite.

CHAPITRE VI ▬ L'amour fait forcément souffrir.
Comme toutes les adolescentes de mon âge, j'avais déjà eu quelques petits coups de cœur pour des hommes, mais jamais je n'avais ressenti ce que j'avais ressenti pour ce jeune homme que j'avais rencontré lors d'une petite fête donnée en l'honneur de l'anniversaire d'une amie. Ce jeune homme je ne l'avais jamais vu auparavant et pourtant lui, il avait l'air de me connaître. En même temps qui ne me connaissait pas dans mon école, je vous le demande. Bref, si nous avions commencé la soirée en tant que connaissance, puis amis, nous avions terminé celle-ci en tant que couple. D'abord notre histoire était à nos yeux qu'une amourette dans les premiers temps, puis au fil des jours, des mois même, celle-ci est devenue une vraie histoire d'amour, comme on en voyait généralement que dans les séries pour adolescents. Et ça c'est révélé très ressemblant aux histoires d'amour telles qu'on les voit dans les séries télévisées. Pourquoi je dis ça ? Tout simplement, parce qu'un jour, alors que je rentrais plus tôt de mes cours, j'avais alors seize ans et cela faisait un an que j'étais avec ce jeune homme, j’avais décidé de lui rendre visite, chez lui, à l’improviste et après que sa mère m’ait ouvert, je suis allée dans sa chambre et suis entrée dans celle-ci sans frapper, comme je le faisais toujours d’ailleurs. Mais à ce moment là, ce que j’ai vu dans la chambre de mon homme, m’a totalement mise hors de moi. Ce que j’ai vu ? Lui, l'homme de ma vie soi-disant, dans son lit, avec ma pire ennemie. Sans même chercher à comprendre, j'avais attrapé cette p/tasse par les cheveux et l'avait viré du lit à coup de pied au cul avant de gifler ensuite mon ex petit ami et de le quitter comme il le fallait. Non mais comment avait-il pu me faire ça ? Pas la peine de vous dire, que depuis ce jour là, je n'ai plus eu le cœur aux relations amoureuses et surtout que je n'ai plus jamais fais confiance aux hommes, mis à part à mon père et mon frère ainé. Pour autant, je n'avais pas fais preuve de chasteté, oh que non, je privilégiais surtout les histoires d'un soir c'est tout. Depuis la trahison de mon ex, j'avais fermé mon cœur à double tour et j'avais jeté la clé de ce dernier. Néanmoins, je gardais tout de même au fond de moi, l'envie de pouvoir un jour fonder ma famille à moi et avoir des enfants, comme la plupart des personnes sur cette terre.

CHAPITRE VII ▬ De la vie à la mort, il n'y a qu'un pas.
Continuant ma vie malgré tout, malgré cette trahison et l'éloignement de mon frère, à cause de ses études, j'allais de l'avant en espérant qu'un jour je pourrai de nouveau faire confiance en les hommes. Et en attendant de peut-être rencontrer l'âme sœur un jour, j'avais décidé de me concentrer totalement sur mes études de droit, quand en plein milieu d'année, à peine âgée de dix sept ans, un coup de téléphone vint totalement bouleverser ma vie. J’étais en pause entre deux cours ce jour là, quand maman me téléphona en pleurs, pour m'apprendre le décès de mon frère ainé. Non... Non ce n'était pas possible. Pas lui. Pas mon grand frère. Lui, qui avant de partir à Hollywood avait toujours été là pour moi, lui que j'aimais plus que tout... Tué par un alcoolique en état d’ébriété, soit disant, en pleine rue, alors qu'il rentrait chez lui. Mon frère m'avait été enlevé à cause de l’alcool alors même qu'il n'avait jamais touché à cela ou alors certainement pas plus que de raisons. Deux jours après sa mort, le corps de mon frère à été rapatrié à Londres pour y être enterré. Ne supportant pas son décès, mes parents n'ont eu de cesse de se disputer pendant un temps, allant même jusqu'à évoquer un divorce. Divorce qui n'eut pas lieu puisque deux de leurs plus proches amis se sont mêlés de leur histoire afin de leur rappeler que oui Julien était mort, mais pas moi. Moi j'étais toujours là et dans tout ça, à cause de leur peine, ils m'oubliaient. Ils m'oubliaient tellement que j'avais tendance à m'éloigner d'eux de plus en plus et à en vouloir à mon frère d'être sorti si tard de son université ce soir là. En fait, je crois surtout que j'en voulais à mon frère de nous avoir abandonné, de m'avoir abandonné ici. Et au plus profond de moi, je m'en voulais surtout à moi-même, de l'avoir envoyé balader alors qu'il tentait de me venir en aide, quelques années plus tôt.

CHAPITRE VIII ▬ La descente aux enfer.
Après la mort de mon frère j'ai complètement pété les plombs, sans même que mes parents ne s’en rendent compte directement. Non seulement je séchais quelques cours, mais en plus de cela je trouvais toujours le moyen de faire le mur, le soir, même quand j’avais cours le lendemain. D'ailleurs ils ne se sont rendu compte de ma descente aux enfers que plusieurs mois plus tard, quand ils ont été convoqués au commissariat une énième fois parce que j'avais volé dans des magasins avec mes nouveaux amis, de mauvaises fréquentations selon les flics. Je m'en fichais totalement de leur avis. Moi tout ce que je voulais c'est que mes parents se souviennent qu'ils avaient une fille et surtout qu'ils me soutiennent dans cette épreuve qui était aussi dur à vivre pour moi que pour eux. Après tout ils avaient perdu leur fils, mais moi... Moi j'avais perdu mon frère, mon confident, mon protecteur. Non je ne suis pas devenue alcoolique, j'avais encore en tête que c'était à cause de cela que mon frère avait perdu la vie, mais afin d'attirer l'attention de mes parents, je n'avais de cesse de faire conneries sur conneries, de la plus discrète à la plus grande, jusqu'à ce jour où après avoir consommé de l’ecstasy, j’ai fais une overdose. Emmenée d’urgences à l’hôpital j’avais pu être sauvée et mes parents étant de riches et célèbres personnes, avaient réussi à enterrer cette affaire en payant les médecins de l’hôpital qui s’était occupé de moi. Puis, ce n'est qu'en me voyant sur ce lit, totalement inconsciente que mes parents se sont rendu compte que j'étais toujours là et surtout qu'avec leurs bêtises ils auraient pu me perdre. Dès lors, ils ont décidé de prendre les choses en main tout les deux et à peine sorti de l'hôpital, ces derniers m'ont envoyé malgré moi en centre de désintoxication, mais aussi chez un psy tous les mois. Autant dire que j'ai plusieurs fois été en conflit avec eux pendant des mois et des mois avant finalement de me rendre compte qu'en agissant ainsi moi aussi j'allais perdre mes parents si je continuais ainsi. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai décidé de me reprendre en main et surtout parce que finalement, après une grosse engueulade avec mes parents, j'avais pris conscience que mon frère n'aurait pas aimé me voir comme ça.

CHAPITRE IX ▬ Ma renaissance.
Je n'aurai jamais surmonté cette épreuve si mes parents ne s'étaient pas réveillés à temps pour me venir en aide et si les amis de mes parents n'avaient pas été là pour leur ouvrir les yeux à temps. Après une longue cure, les médecins acceptèrent finalement de me laisser sortir de ce centre, estimant que désormais j'étais guérie. Hésitante, finalement je repris rapidement les cours après des mois de convalescence et même si des personnes qui se disaient être mes amis étaient devenus, entre temps, des ennemis, j'ai repris ma place de jeune femme populaire et surtout aimée des autres. J'avais besoin de reprendre ma place à l'université, surtout pour avoir l'impression que mon frère ainé était encore parmi nous, même si je savais que plus jamais je ne pourrai me confier à lui désormais. Ou si je pourrai le faire, mais je n'aurai pas de réponse de sa part et c'était ça le plus dur à supporter. Côté résultat scolaire, ce n'était pas le top comme avant, mais ça allait en s'arrangeant, même si je n'étais plus très sûre de vouloir être avocate finalement. Reprenant doucement le cours de ma vie, entourée par mes amies et ma famille, je décidai de profiter de celle-ci au maximum, tellement la vie était courte et je le savais mieux que quiconque désormais. Pour autant, je n'avais pas changé coté caractère, j'étais toujours aussi rancunière et lorsque mon ex est venu vers moi pour me demander des nouvelles, je ne me suis pas fais prier pour le rabaisser plus bas que terre devant les autres étudiants et surtout devant ses amis, sans même en avoir honte. Je l'avais prévenu, il m'avait trahi et surtout il m'avait fait mal, alors évidemment il allait payer et sa "copine" aussi.

CHAPITRE X ▬ Un nouveau départ pour une nouvelle vie.
A l'âge de vingt huit ans, mes parents ayant décidé de vivre leur rêve, j'avais décidé de quitter Boston pour changer de ville, mais aussi et surtout pour prendre un nouveau départ dans ma vie. Mes études ? Je les avais laissé tomber à l'âge de vingt cinq ans, pour me prendre deux petites années sabbatiques et moi aussi profiter de la vie comme le faisait mes parents. Puis, il y a un an, je suis devenue la gérante d'une boite de nuit que mon père m'avait offerte. Celle-ci se trouvant à Cambridge, c'est donc là-bas que j'ai emménagé, sans me faire prier une seule seconde. Ainsi, après avoir passé plusieurs jours à préparer mes cartons, c'est tout naturellement que quelques mois plus tard, j'emménageai dans ma nouvelle ville, dans ma nouvelle maison et surtout que je commençai alors une nouvelle vie. Aujourd'hui, j'ai vingt huit ans et côté cœur, je suis toujours célibataire. Je ne m'en plains pas le moins du monde. Pas question que je ne tombe amoureuse d'un homme pour souffrir à nouveau par la suite. Depuis la mort de mon frère et ma renaissance, je vis au jour le jour, sans me soucier de ce qui pourrait m'arriver le lendemain. Des projets ? Je n'en fais plus du tout. Pourquoi ? Tout simplement parce que ça ne sert à rien de prévoir les choses à l'avance, surtout quand on ne connait pas l'avenir. Pour autant je garde tout de même, enfoui au fond de moi, le rêve d'avoir un jour ma propre famille à moi.


Lucy-Ann Everleigh Hampton Sophia8
fdp, 27 ans ½
♣ personnalité sur avatar; Sophia Bush
♣ pourquoi avoir pris cette personnalité; Parce que c'est ma chouchoute, je l'adore et je suis toujours plus inspirée en rp avec elle.
♣ pv, scénario, inventé; Inventé
♣ fréquence de connexion; 5/7
♣ code du règlement;
Spoiler:
 
♣ niveau de rp; 15/20

Spoiler:
 


Dernière édition par Lucy-Ann Hampton le Mer 7 Déc - 16:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyLun 5 Déc - 2:13

J'aurai aimé savoir s'il était possible pour que je prenne Sophia Bush en avatar et si oui, vous pouviez me la réserver le temps que je fasse ma présentation s'il vous plait ? En effet j'ai bien vu quelqu'un l'avait déjà en avatar, mais la personne n'est plus revenue depuis le 11 novembre et je n'ai vu aucune absence postée en son nom :S Donc est-ce qu'on pourrait me réserver Sophia Bush s'il vous plait ? 
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyLun 5 Déc - 2:27

Bush *o*
Bienvenue Lucy-Ann Everleigh Hampton 60060
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyLun 5 Déc - 8:01

Merci =)
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyLun 5 Déc - 17:48

Bienvenue ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyLun 5 Déc - 17:58

Sophiaaa Lucy-Ann Everleigh Hampton 60060

Bienvenue ! :)
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyLun 5 Déc - 18:08

Bienvenue Lucy-Ann Everleigh Hampton 60060
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyMar 6 Déc - 19:05

Merci à vous =)
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyMer 7 Déc - 13:30

Bush Lucy-Ann Everleigh Hampton 236636
Bienvenue, et bonne chance pour ta fiche! Lucy-Ann Everleigh Hampton 43316
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyMer 7 Déc - 16:01

Merci =)

Je pense avoir terminé ma présentation =)
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyMer 7 Déc - 18:09

Bienvenue (:

Je connais plus ou moins la personne qui joue Sophia, je me renseigne auprès d'elle et je m'occupe de ta fiche dès que j'ai sa réponse Lucy-Ann Everleigh Hampton 498259
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyMer 7 Déc - 18:46

Bienvenue Lucy-Ann Everleigh Hampton 969244
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyMer 7 Déc - 20:42

Merci beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyJeu 8 Déc - 11:49

Bienvenue !

Alors la personne qui a Sophia Bush à présent est consciente de son absence -boulot- c'est pour cela qu'elle accepte gentiment de te céder Sophia Bush par contre elle m'a demander de ne pas la supprimer car elle tient à son personnage malgré tout... donc elle changera d'avatar si jamais tu es et reste active :) Sinon si un jour tu viens à être inactive et donc à être supprimer elle reprendra l'avatar. Je sais pas si c'est très claire mais quoi qu'il en soit l'avatar est à toi Lucy-Ann Everleigh Hampton 498259

Tu es donc validée !
N'oublie pas de signaler ton avatar Lucy-Ann Everleigh Hampton 498259

PS : Tu étais sur le forum avant ? Car ton pseudo et ton exemple de RP me dise quelques choses Lucy-Ann Everleigh Hampton 69735
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyJeu 8 Déc - 14:02

Oui mais il y a longtemps ^^ J'avais Ashley Benson en avatar :)

Merci encore & merci aussi à elle ♥
Revenir en haut Aller en bas


Invité

it's summer time already !
Invité


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton EmptyJeu 8 Déc - 15:56

Oh je suis fière de ma mémoire ! ^^
Il n'y a pas de quoi, amuse toi bien parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas



it's summer time already !
Contenu sponsorisé


Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty
MessageSujet: Re: Lucy-Ann Everleigh Hampton Lucy-Ann Everleigh Hampton Empty

Revenir en haut Aller en bas

Lucy-Ann Everleigh Hampton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
02141 Cambridge™ :: AU REVOIR :: Présentations :: Fiches supprimées-